Châteauneuf en Boutières & Notre Dame des Boutières

Châteauneuf en Boutières

Châteauneuf des boutières (ruines) – Nathalie Quesney

La commune de Saint-Julien d’Intres est propriétaire des ruines de l’ancien château de Châteauneuf-en-Boutières qui était une des places fortes du haut Vivarais, au confluent des rivières de la Rimande et de l’Eyrieux. Il est un des 43 châteaux-forts érigés en Vivarais avant l’an 1000,  à l’époque où les rivières de la Rimande et de l’Eyrieux servaient de frontières aux diocèses du Puy et de Viviers d’où son importance stratégique. Ses premiers seigneurs furent les Châteauneuf-de-Boutières qui possédaient également le château de Rochebonne. Un chemin, toujours existant, reliait les deux châteaux.

De nombreuses pierres ont été emportées  vers 1870 pour la construction de l’église et de quelques maisons du village ; le château ne conserve aujourd’hui qu’un grand mur de 26 mètres 70 de long qui surplombe le hameau de Peyronnet, et les vestiges d’une tour triangulaire. A notre connaissance, ce type de construction est unique dans tout le Vivarais. Une description précise du château et de cette tour figure dans un rapport du Parlement de Toulouse établi le 26 janvier 1667.

Roger DUGUA

La commune réfléchit actuellement à une valorisation future de ce patrimoine.


Notre Dame des Boutières : Reine de la paix

Pendant la guerre 39-40, le village de Saint-Julien Boutières est placé sous la protection de la Vierge Marie par le Père Ernest OLLIER (curé de la paroisse).

Le village ayant été épargné, il lance le 3 septembre 1944, en remerciement, comme les habitants s’y étaient engagés, un projet de construction d’une statue. Monsieur CHIOSSONNE architecte de Cambrai, réfugié à Saint Martin de Valamas offre ses services pour en établir les plans.

La maison BACHINI statuaire à Lyon, se charge de la réalisation, aidée en cela par les habitants du village qui transporteront à dos d’hommes ou de mulets tous les matériaux nécessaires (7m de haut pour environ 8 tonnes).

Les travaux débutent le 20 août 1945. L’inauguration a lieu le 30 août 1945 jour à l’époque de la fête de Saint Julien. Monseigneur Alfred COUDERC Evêque de Viviers vient officiellement la bénir le 4 novembre 1945.

Construite sur le rocher ayant appartenu à l’illustre famille de Châteauneuf en Boutières, elle domine le village.

“Pour l’histoire, c’est une statue inédite, elle a la tête nimbée et recouverte d’un long voile pareil à celui des pénitentes du saint sacrement, elle a le visage mi-grave , mi-souriant et présente son fils aux habitants du village.”